La route des Vins d’Alsace

Hello,
En attendant Noël on vous propose d’aller faire un petit tour du côté de Riquewihr pour découvrir la Route des Vins d’Alsace !

Après avoir découvert la Route des Vins de Bordeaux et ses nombreux châteaux et la Route des vins de Sancerre et Menetou-salon dans le Berry et ses paysages naturels on découvre les particularités des vins d’Alsace.

C’est une région où l’on retrouve beaucoup de blancs et mousseux, nous devez probablement connaitre le riesling, gewurztraminer ou encore le crémant d’Alsace. Mais les vignerons produisent aussi du rouge et du rosé.
Nous avons visité plusieurs domaines qui travaillent en biodynamie, on vous expliquera en quoi cela consiste !

Mais l’Alsace c’est aussi une région que l’on visite pour sa riche gastronomie. Choucroute, tartes flambées, les schneckes (escargots), baeckeoffe etc… on a tout testé et on s’est régalés ! Attention cependant à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre car la cuisine alsacienne n’est pas la plus light.

Et enfin, lorsqu’on n’est pas à table, la dernière bonne raison pour venir en Alsace c’est ses jolis villages fleuris et paysages féériques !

On a fait un petit mix de tout ça et préparé un programme pour découvrir les différences facettes de la Route des Vins d’Alsace.

Nos incontournables sur la Route des Vins d’Alsace :

  Découvrir Riquewihr

Riquewihr est le plus grand village de la Route des Vins d’Alsace. Des airs de Disneyland et du village du père Noël (on n’imagine même pas à quel point ça doit être joli à cette période), vous aurez envie de tout photographier ici. Le village est extrêmement calme. En arrivant on s’est même demandé si ce n’était pas un village de poupées dont les maisons seraient en fait des décors. Puis on a rencontré le marchand de pain d’épice, celui de foie gras d’oie ou encore de munster. Vous l’aurez compris vous ne mourrez pas de faim !

Où dormir à Riquewihr ?

Durant ce voyage sur la Route des Vins d’Alsace nous séjournions à Riquewihr qui était bien située pour visiter les domaines. Nous dormions au Colombierun grand gîte de luxe (pour 4 personnes). Notre chambre était un vrai petit nid d’amour : une grande baignoire, un lit ultra douillet, une déco cosy à souhait et du bois, du bois et encore du bois ! De quoi passer un moment cocooning en amoureux.

Où manger à Riquewihr ?

Amateur de cuisine maison très généreuse ?! Et bien c’est au Grognard qu’il faut venir. Que vous soyez plutôt tarte flambées ou bonne viande avec notamment le cordon bleu au munster, vous trouverez votre bonheur !

  Visiter des domaines (et déguster bien sûr)

Avant de vous présenter les domaines que nous avons visités on vous donne quelques chiffres sur la Route des Vins d’Alsace. Cette route fait 117km et regroupe 119 communes viticoles, 15600HA de vignes et 4200 exploitants viticoles dont 390 qui commercialisent leurs vins. Plutôt impressionnant non ?!
Ses sols sont très variés, on trouve du granite, de l’argile, du grès, du calcaire, du schiste, un vrai patchwork qui favorise la variété des cépages. La météo est très favorable à la culture des vignes avec très peu de pluie et une forte exposition au soleil qui permet une maturation lente et prolongée du raisin.

Domaine Léon Boesch

Dans ce domaine, la biodynamie est à l’honneur ! Les alsaciens sont les pionniers de cette pratique qui vise à dynamiser la vie organique du vignoble en favorisant les échanges entre la plante et son environnement. Les techniques utilisées sur les vignes sont plus naturelles : les vignes sont nourries avec le compost et traitées avec des produits naturels, le ramassage des raisins se fait à la main etc…
Dès notre arrivée nous avons pu admirer cette empreinte de biodynamie en observant le bâtiment (qui est aussi leur maison) fait de bois et dont l’architecture est très originale. Il en est de même pour la cave. Vous comprendrez mieux en photos.
Bien sûr après nous sommes passé à la dégustation où nous avons pu goûter à différents blancs (secs et moelleux) et quelques rouges. On a poursuivi avec un déjeuner au milieu des vignes dont on vous parlera après !

Domaine Christian Binner

La structure de ce domaine vous rappelle quelque chose ? C’est normal, c’est le même architecte que pour le Domaine Léon Boesch. Même style d’architecture mais aussi philosophie similaire, au Domaine Christian Binner on propose des vins naturels.
On a commencé la visite de bon pied et c’est le cas de le dire puisque nous avons fait une session de pigeage. C’est un procédé qui consiste à enfoncer le chapeau de marc en surface dans la partie liquide du moût, autrement dit, on écrase le raisin avec nos pieds (propres) haha. Nous avons goûté plusieurs de leurs vins qui sont extrêmement variés et surtout délicieux. On s’est régalés, certains étaient vraiment originaux.

Domaine Charles Frey

Il paraît que c’est ici que l’on mange la meilleure choucroute d’Alsace alors nous avions hâte de la goûter ! Et promesse tenue, elle était absolument délicieuse. Nous avons également appris à cuisiner des escargots. Je n’étais (Nathalie) pas très enthousiaste à l’idée de le faire et finalement ça s’est bien passé haha. Ce n’est pas mauvais, le goût d’ail l’emporte, mais j’avoue que ce n’est pas devenu l’un de mes plats préférés…
Après ce bon repas nous avons visité le domaine dont nous avions goûté les vins tout au long du déjeuner. Ici aussi l’exploitation est en viticulture biologique et biodynamique. On a vraiment apprécié leurs vins et notamment leurs rouges et les vendanges tardives alors qu’on préfère habituellement les blancs secs en Alsace.

Domaine Achillée

On termine par ce domaine qui est également en biodynamie. Nous avons été séduits par ce lieu moderne, novateur et convivial tenu par les frères Jean et Pierre Dietrich et leur père. La conception du bâtiment de l’exploitation a été réalisée par Christophe Köppel et entièrement construit par la famille et les proches. Ce chai bioclimatique est fait de paille, une démarche écologique et innovante qui offre une très bonne isolation.
Le lieu est vraiment vivant, l’ambiance est sympa et jeune. Quand on entre on peut admirer le gigantesque bar et les petits salons où l’on a envie de s’installer pour déguster un verre. On se sent vraiment chez soi, au coin de la cheminée, à discuter avec les copains.

Nous avons passé une super soirée à rencontrer des vignerons, goûter leurs vins, cuisiner des tartes flambées mais aussi peindre avec du vin. Oui oui vous avez bien entendu ! Laurent Bessot nous a partagé sa passion le temps d’un atelier où nous avons pu nous-mêmes tester l’expérience. Il faut bien avouer que ce n’était pas évident mais on s’est bien amusés !

  Découvrir les villages à vélo

Nous avons fait une balade à vélo électrique pour visiter les villages de Kaysersberg, RibeauvilléHunawihr, et Bergheim. Ces villages sont vraiment à voir. Même s’ils sont moins grands et connus que Riquewihr, ils sont également moins touristiques en période de vacances et un peu plus authentiques.

  Goûter les plats régionaux

Nous avons testé les plats incontournables dont on vous parlait au début de l’article, avec un petit coup de coeur pour la fameuse choucroute !

On a aussi appris à cuisiner quelques uns de ces plats tels que les escargots ou la tarte flambée.
La tarte flambée ? Oui on vous parle bien de la tarte que l’on appelle trop souvent flammekueche alors que ce n’est pas son nom en Alsace, là où elle a été créée.

Nous avons également vécu 2 expériences vraiment sympa : le déjeuner aux milieux des vignes pendant les vendanges et le traditionnel repas marcaire.

Repas au milieu des vignes

C’est en compagnie des vignerons du Domaine Léon Boecsh que nous avons passé ce délicieux moment. Après la dégustation que l’on vous racontait au dessus, nous sommes allés dans les vignes où se déroulaient les vendanges. En haut de la colline nous avons déplié les tables pour profiter de la magnifique vue et du soleil ! Au menu de ce repas de vigneron on retrouve le Baeckeoffe, un plats traditionnel à base de légumes et viandes, cette fois-ci servi en petite quantité (bon d’accord… on rigole ;p). On enchaine avec un bon morceaux de munster, une tarte aux myrtilles et on arrose le tout avec un bon litre de vin ! Après tout nous sommes là pour ça aussi.

Repas marcaire à la Ferme Auberge du Treh

A l’origine, les pommes de terre marcaires mijotaient à feu doux pendant que le marcaire surveillait son troupeau. Aujourd’hui sa composition est bien plus généreuse que ça. On commence avec une tourte maison à la viande, suivi de la viande de porc fumée servie avec les fameux roïgabrageldis (pommes de terre braisées), d’une assiette de dégustation de leurs fromages fermiers (munster) et enfin du fromage blanc au Kirsch. Tout était délicieux mais à la fin on n’a même plus la place pour le café sur la jolie terrasse de la ferme !

Découvrir les beaux paysages alsaciens

Nous avions déjà observé les vignobles en passant d’un village à un autre à vélo. Mais nous avons également pris un peu de hauteur en allant en montagne près de la station Markstein avec notre super bus. Les points de vue sont fabuleux. C’est près d’ici que ce trouve la Ferme Auberge du Treh où nous avions fait le repas marcaire. Nous nous sommes baladés dans les environs et avons rendu visite aux vaches de la ferme.


Merci à Charlotte pour l’organisation de ce magnifique blogtrip, c’était la folie !! Mais également à toutlevin.fr et Vins Alsace ainsi qu’à toutes les personnes qui ont contribué à rendre ce séjour si exceptionnel. Nous sommes ravis de vous avoir rencontré et d’avoir été si bien accueillis. L’Alsace on reviendra pour tes paysages, ta gastronomie mais surtout pour les alsaciens !!

LaValiseaFleurs

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.