Lac Natron – Safari en Tanzanie #6

Bonjour,
Aujourd’hui on vous emmène au Lac Natron, la dernière étape du road trip en Tanzanie avant de rejoindre l’ile de Zanzibar.

Pour rejoindre le Lac Natron qui se trouve à la frontière avec le Kenya, nous avons fait une petite journée de route depuis le Parc National du Serengeti. C’était long et la route n’était pas très bonne, mais on a vu de beaux paysages. L’activité principale de cette étape n’était pas de faire un safari animalier. Bien que nous ayons vu quand même quelques animaux. On souhaitait principalement découvrir des paysages variés, faire des balades et rencontrer les Maasaï dans un cadre authentique.

Incontournables au Lac Natron

Observer des paysages variés

On sort des paysages de savane, ici le climat est semi aride. Le Lac Natron est un lac salé qui se trouve au pied de l’Ol Doinyo Lengai (la montagne sacrée), un volcan en activité. Ce mélange entre lac et montagne est absolument magnifique.
Les environs sont très secs cependant il y a quelques cascades et rivières qui sont bordées de végétation beaucoup plus tropicale. Il y a notamment une rivière qui passe dans le village. Vous y verrez les troupeaux boire et les enfants jouer.

Rencontrer des tribus Maasaï

Nous avions très envie de découvrir la culture et le mode de vie du peuple Maasaï. Cette tribu semi-nomade est très présente dans cette partie de la Tanzanie et au Kenya.

Bien que le village Maasai Mto Wa Mbu soit plus connu et plus proche des autres parcs, nous avions lu des avis très partagés. Nous avions peur de nous retrouver dans un piège à touriste, cher et surtout peu respectueux envers les humains. Il faut faire attention, car les agences le proposent souvent. Nous avions préféré préciser dès le début que nous ne souhaitions pas participer à ce type de tourisme.

Au Lac Natron les villages sont authentiques. Oscar, un guide local parlant anglais, nous a fait visiter son village avec la rue principale où se trouvent les commerces et un grand nombre d’habitations.

Nous sommes ensuite allés voir l’école où les enfants se rendent très tôt le matin. Certains viennent de très loin comme il y a peu d’écoles, et courent pour ne pas être en retard. Nous avons rencontré un des rares instituteurs qui nous a présenté sa classe avant que ses élèves n’arrivent. Les conditions sont compliquées pour eux car ils ont peu de matériel et les enfants sont très nombreux et parfois fatigués par le chemin bien qu’ils soient très motivés.

Plus à l’extérieur du village on voit également quelques boma (appelées aussi manyatta), les maisons traditionnelles.  Les hommes Maasaï étant polygames, chaque femme dort avec ses enfants dans sa hutte. Elles les construisent elles-même avec des branches, de la boue et de la bouse de vache.
On voit aussi des enclos où se trouvent les troupeaux. Les Maasaï sont des éleveurs, leurs troupeaux ont beaucoup d’importance pour eux. En plus d’être une preuve de richesse, ils se nourrissent essentiellement de viande, de lait et de sang. Il n’est pas rare de voir des jeunes enfants balader les troupeaux sur plusieurs jours. Pour se nourrir ils font une incision pour prélever du sang et le boivent à même le cou de l’animal ou le laissent coaguler. Bon, on ne vous cache pas qu’on trouvait ça plutôt dégoutant… même si on ne juge pas. C’est clair qu’on n’aurait pas eu envie de tester car c’est trop éloigné de notre culture, mais c’est difficile de comparer car les conditions de vie sont trop différentes.

Faire une randonnée jusqu’au lac salé

Oscar nous a ensuite accompagnés jusqu’au Lac Natron. Sur le chemin on a croisé de nombreux ânes dans les herbes hautes, et surtout nous avions une vue incroyable sur l’Ol Doinyo Lengai. Au lac, nous avons pu observer de nombreux oiseaux, tels que les flamants roses.
Le lac regroupe aussi un grand nombre de micro-organismes halophiles. Durant la période sèche, le lac est d’ailleurs rouge à cause des cyanobactéries. Nous aurions adoré le voir comme ça, mais pour cela il est mieux de s’y rendre en été.

Baignade aux Cascades d’Engare Sero

Nous avons également fait une randonnée aux Cascades d’Engare Sero en compagnie d’Oscar. On a beaucoup aimé cette activité, ça faisait du bien de profiter de l’eau et de se dépenser après autant de temps passé à faire des safaris dans le 4×4. La balade n’est pas très longue, mais il faut avoir des bonnes chaussures qui peuvent aller dans l’eau car il y a des rochers qui peuvent être glissants. Le chemin est exposé au soleil, on était contents de se baigner à l’arrivée. Il y a de l’ombre dans la gorge et le courant est plutôt fort, on a fait une petite pause « jacuzzi ».

Où dormir et manger au Lac Natron ?

Nous avons logé 2 nuits au Natron River Camp. Ce camp se trouve juste à côté du village, près de la rivière. En plus d’être bien placé pour visiter les environs, il y a de nombreux arbres qui apportent de la fraicheur. Il y a une petite piscine avec vue sur l’Ol Doinyo Lengai, super pour prendre l’apéro en fin de journée. Ils proposent aussi des prestations de massage en chambre, c’est très appréciable après les longues heures de route.
Concernant le restaurant, on y mangeait matin / midi / soir, c’était bon et très copieux.

Retour à Arusha

Le lendemain nous avons rejoint Arusha pour prendre un avion pour Zanzibar. La route était meilleure et plus rapide qu’à l’aller. On a mis environ 3h. Sur la route, on pouvait admirer des paysages plus verdoyants avec de nombreux bananiers ainsi que des rizières. On en a encore pris plein les yeux.

Vous avez aimé notre article sur le Lac Natron en Tanzanie ?
Partagez-le sur Pinterest !

LaValiseaFleurs
Total
20
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.