Maupiti – Polynésie Française #6

Hello,
Nous voilà déjà à la visite de notre cinquième île de notre voyage de noce en Polynésie Française : Maupiti !

Maupiti est sûrement l’île la moins touristique de l’Archipel de la Société. Quand on vous disait qu’on avait trouvé Huahine authentique, à Maupiti c’est encore un level au dessus. L’île est encore très sauvage et les locaux se sont battus pour conserver un style de vie très simple. Ici il n’y a pas d’hôtel et encore moins de grands groupes mais uniquement quelques pensions familiales. Les habitants vivent de la pêche et de la culture de fruits tropicaux et de noix de coco séchées (coprah).

L’île est réputée pour avoir de nombreuses raies manta de très grande taille (3 à 6m). C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles nous voulions absolument venir à Maupiti. La seconde était de découvrir un mode de vie plus traditionnel de la Polynésie Française, qui se fait plus rare avec l’augmentation du tourisme. Et enfin nous avions envie de faire des rencontres.

La vie ici est moins chère que dans le autres îles. Cependant si vous souhaitez venir à Maupiti il faudra vous organiser car la fréquence des vols est assez faible et les pensions sont vite remplies.

Que faire à Maupiti ?

Aller voir les raies mantas

Nous vous disions dans notre article sur Bora Bora qu’il était possible d’y voir des raies manta. A Maupiti vous êtes assurés d’en voir, et de très grandes. Franchement c’est impressionnant !
Nous avions fait une excursion que nous avions réservée lors de notre arrivée à la pension. Cette fois-ci nous avions pris l’option à la demi-journée car nous ne passions malheureusement que 2 jours à Maupiti. C’était un peu court mais nous avons eu de la chance d’en voir beaucoup et rapidement, le gros point fort de cette sortie donc pas de regret. A l’occasion de cette excursion nous avons également visité le magnifique lagon en bateau ainsi que le très coloré jardin de corail.

Faire le tour de l’île principale

Nous ne logions pas sur l’île principale mais Nelson, notre hôte, proposait des transferts en bateau à petit prix. Il nous a également réservé des vélos (à petit prix) avec une compagnie locale qui nous attendait à notre arrivée.
Tout comme pour les autres îles il y a une route principale qui fait le tour de l’île. Elle est très agréable à parcourir à vélo même s’il y a un passage qui monte beaucoup. On a préféré marcher à côté de nos vélos. Cependant les points de vue depuis les hauteurs sont fabuleux !

Pour le plus haut point de vue il faudra faire la randonnée jusqu’au sommet du Mont Teurafaatui. Nous aurions adoré y aller mais on nous a dit que cette rando était compliquée et qu’elle n’était pas conseillée avec l’état de mon orteil. On nous a expliqué qu’elle n’était pas si longue que ça, mais bien raide, notamment le dernier tronçon qui se fait avec des cordes. C’est donc avec regret que nous avons passé notre tour.

Par contre pour se baigner, aucun soucis ! On a passé un long moment à la plage de Terei’a qui est juste sublime. L’une des plus belles du voyage. Nous avons rencontré un pêcheur qui coupait son poisson sur la plage. La taille de cette dorade de 5kg nous impressionnait et pourtant il avait l’air de la trouver petite. Son chien quant à lui se régalait avec les restes que les mouettes essayaient de lui piquer.

Découvrir les motu à pied

Nous logions sur le petit motu Pae’ao. On peut en faire le tour à pied assez rapidement, ce que nous avons fait. C’était super sympa ! Nous n’avons croisé personne à part des gros crabes, requins, poissons, bernards l’hermite et quelques chiens. On se croyait presque dans koh lanta tant le motu est sauvage. A part les quelques bungalows de notre pension et les maisons de la famille de Nelson, il n’y a rien. Par endroit c’était même difficile de trouver le chemin avec cette verdure envahissante. Chaque soir nous assistions au coucher de soleil juste tous les deux et c’était toujours incroyable !

Il est aussi possible d’accéder facilement aux deux autres motu qui encerclent l’île principale, le motu Tuanai et le motu Auira. A marée basse vous pouvez vous y rendre à pied très rapidement, mais quand le niveau de l’eau remonte vous devez finir à la nage. On s’est fait avoir pour le retour haha. Les motu se ressemblent, ce n’est pas nécessaire de visiter les 3 mais c’est sympa à faire pour le trajet.

Où manger à Maupiti ?

Pour un déjeuner local on vous recommande le restaurant Tarona. Les plats sont bons, copieux et à un prix très accessible. Nous avons adoré le poisson cru, notre passion du voyage. La terrasse a une vue sur le lagon pour compléter le tout. Bref une adresse parfaite pour le midi.

On vous recommande aussi Chez Mimi sur la plage Terei’a. Nous nous y sommes arrêtés pour boire un coup. Le midi ils proposent aussi des snacks à des prix très corrects.

Où dormir à Maupiti ?

Comme nous vous le disions nous logions sur le motu Pae’ao où se trouve une seul pension, la Fare Pae’ao. Cette pension appartient à Nelson et Lahaina qui nous préparaient le petit déjeuner et le diner et qui s’occupaient de nous organiser des excursions selon nos envies. Ils disposent de 6 bungalows très rustiques. Il n’y avait qu’un seul autre couple (très sympa) en même temps que nous alors c’était très calme. On a pu profiter à fond du cadre naturel et se reposer.

Notre seul regret était que la pension ne dispose pas de matériel nautique. Nous avions pris l’habitude de faire du kayak et du paddle tous les jours alors ça nous a un peu manqué. D’autant plus qu’il n’y avait pas grand chose à faire comme nous n’étions pas sur l’île principale.

Concernant le prix il est accessible. C’est le cas de toutes les pensions de Maupiti où le niveau de vie est moins élevé que sur les autres îles que nous avons visitées.

Vous avez aimé notre article sur Maupiti en Polynésie Française ?
Partagez le sur Pinterest

LaValiseaFleurs
Total
31
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.